Agneau de Pâques, recette de GSKL

AGNEAU DE PÂQUES A L’ ARMENIENNE

Gigot de Pâques au romarin, anchois et moutarde

Le repas traditionnel arménien pour Pâques, en plus des traditionnels œufs rouges, est composé d’une salade de haricots blancs avec des oignons blancs frais et du persil le tout assaisonnée d’huile d’olive et de piment (appelée Piaz), d’un gigot d’agneau avec des légumes ou du boulghour et en dessert les extraordinaires saroubourmas (ou sarbourma).

Ingrédients pour 6 personnes :
• 1 gigot d’agneau raccourci avec l’os (ne pas le dessosser car il perdrait son jus à la cuisson)

• 1 branche de romarin frais
• 6 filets d’anchois au sel (rincés et légèrement dessalés) pas d’inquiétude on ne sent ABSOLUMENT PAS le poisson, cela corse le goût.

• 3 gousses d’ail
• 1 càs de moutarde
• 1 càs d’huile d’olive
Réalisation

LA VEILLE
• Confectionner une pâte en mixant le romarin, l’ail, la moutarde, les anchois et l’huile.
• Passer sur le gigot régulièrement.
• Envelopper le gigot d’un cellophane et réserver une nuit au réfrigérateur.

LE LENDEMAIN

• Pour que le gigot reste juteux et légèrement rose à la coupe, respecter la cuisson suivante :
• Cuire à 180° 1h30, éteindre le four et laisser encore 10 minutes.
Servir dans la foulée c’est mieux. Sinon on peut le réchauffer.

Le jus de cuisson est savoureux, le servir dans une saucière et en arroser généreusement les tranches.

Bonne appetit

 Pâques est la plus importante fête de la chrétienté. Elle commémore la résurrection de Jésus-Christ énoncée par la Bible, le deuxième jour après sa passion, mais que l’on a pris l’habitude d’appeler «troisième jour » selon la manière de décompter de l’Antiquité, qui ne connaissait pas alors le concept de nombre zéro. La solennité commence le dimanche de Pâques, qui pour les catholiques marque la fin du jeûne du carême, et dure huit jours (semaine de Pâques, semaine radieuse ou semaine des huit dimanches) (voir calendrier chrétien). Le pluriel de Pâques ne fait pas référence à une pluralité de dates. La langue française distingue en effet la Pâque originelle juive (ou Pessah) et la fête chrétienne de Pâques. La première commémore la sortie d’Égypte et la liberté retrouvée des enfants d’Israël. La fête chrétienne est multiple. Elle commémore à la fois la dernière Cène instituant l’eucharistie, la Passion du Christ et sa Résurrection.

La date de Pâques est fixée au premier dimanche après la pleine lune suivant le 21 mars ce qui, selon le calendrier de référence, donne souvent un jour de célébration différent pour les Églises occidentales et les orthodoxes. Il existe aussi certaines Églises chrétiennes qui choisissent de pratiquer la Pâque quartodécimaine en concordance avec la Pâque juive.
Pour les chrétiens, la fête de Pâques est le passage de la mort à la vie par Jésus, victime innocente sacrifiée pour racheter les péchés des hommes. Ainsi, Jésus est identifié à l’agneau sacrificiel de la tradition juive .
Jésus est aussi représenté par un agneau dans l’Apocalypse.

L’agneau symbolise également la soumission du chrétien à la volonté de Dieu, ainsi que les vertus d’innocence, de douceur et de bonté.

Ceci donne lieu à une tradition culinaire : à Pâques, dans les pays chrétiens, on grille et mange de l’agneau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *